Vous avez soigneusement pensé votre prochaine communication et avez minutieusement choisi vos mots. Vous avez adapté votre vocabulaire au public cible, soigné la syntaxe et peaufiné la rédaction. Vous avez porté une attention particulière aux exemples, aux citations et aux illustrations. Mais, votre présentation a suscité peu de réactions ou créé des malaises. Votre message n’a pas eu l’impact espéré et ses effets ont été mitigés. Question! Aviez-vous utilisé le bon ton?

Une communication, même préparée méticuleusement et livrée avec la meilleure volonté du monde, peut rater sa cible en raison de plusieurs éléments. La communication est un art subtil, tout en nuances. Le ton adopté est un des aspects primordiaux, à l’écrit comme à l’oral.

À titre d’exemple, «bonjour» est une salutation somme toute banale. Par contre, amusez-vous à en changer le ton ou l’intonation. Vous constaterez qu’un simple «bonjour» peut prendre plusieurs significations et être perçu de diverses manières, positives ou négatives.

Prenez garde au potentiel d’interprétation

Un regard fuyant, trop de familiarité, un zeste de condescendance, de l’humour déplacé, un commentaire malavisé, une attitude forcée, une connotation vindicative, des affirmations hasardeuses, des explications superficielles, des superlatifs superflus, tout ce qui influence la perception du ton utilisé devient aisément prétexte à interprétation et peut détourner du message original.

Rien n’est anodin lorsqu’il est question de bien communiquer, de transmettre efficacement un message, qu’il soit écrit ou verbal, en direct ou en différé. Toute incohérence entre l’intention et le ton est aisément perceptible.

Cette incohérence active les mécanismes de la perception, mène à l’interprétation, suscite l’incompréhension et mine la crédibilité du message.

Tout réside dans le ton

La plupart du temps, tout réside dans le ton, incluant la tonalité et l’intonation utilisées: le ton (orientation) du message, la tonalité (signification et portée) des mots et l’intonation (rythme et accentuations) du propos. Le ton, la tonalité et l’intonation réfèrent directement à l’intention. Le message sera mal interprété si le ton, la tonalité et l’intonation ne concordent pas avec l’intention.

Lorsque votre intention (objectif) n’est pas claire, l’écart entre ce que vous voulez, pensez et croyez projeter comme message instillera une confusion entre votre public cible et vous. Votre expression (écrite, verbale ou non verbale) s’éloignera probablement de l’impression que vous voulez laisser.

Pour atteindre votre objectif de communication, Il ne suffit pas de raffiner votre contenu. Vous devez aussi vous préoccuper de la cohésion et de la cohérence entre votre message et sa présentation.

Une intention précise, un objectif transparent et un ton authentique sont les clés essentielles à la réception et à la compréhension juste d’un message.

Avant de lancer une communication, faites-en valider le propos et la justesse du ton pour vous assurer que le résultat obtenu sera celui que vous souhaitez.

Je peux vous aider à trouver le ton approprié pour vos communications.

Privacy Preference Center